LA PRODUCTION D’UN FILM DE LONG MÉTRAGE, L’ÉTABLISSEMENT DE SON DEVIS ET LA MAITRISE DU JURIDIQUE ET DU FINANCIER.

Le devis de production

Points forts

• Une formation intense de 22 jours qui balaye le panorama complet de l’acquisition et de la maitrise des composantes techniques et financières de la production d’un film de long métrage. .
• Les clés pour comprendre, maîtriser et mettre en application.

Public

Directeurs de production, chargés de production, assistants de production, régisseurs, réalisateurs, assistants réalisateurs.

Pré-requis

Avoir une pratique professionnelle de l’organisation et de la gestion d’une production.

Objectifs pédagogiques

– Avoir une vue d’ensemble de tous les éléments à mettre en oeuvre pour produire un film de long métrage.

Contenu

Jours 1 à 9 : Le dépouillement et le minutage du scénario (cas pratique).
Exercice pratique : Les participants effectuent le dépouillement du film à budgétiser.
Les participants effectuent le minutage ainsi que le temps de tournage du film.

Jours 10 et 11 : Le plan de travail (cas pratique).
Exercice pratique : Les stagiaires apprendront à créer un plan de travail en fonction des demandes du réalisateur et du directeur de production.

Jour 12 : Le plan comptable du CNC et son analyse.

Jours 13 à 15 : Chiffrage d’un film de long métrage cinéma : devis (cas pratique) et la répartition des dépenses entre plusieurs régions en France.
Exercice pratique : Chiffrage des 11 postes du devis :
– Droits artistiques
– Personnel
– Interprétation
– Charges sociales
– Décors et costumes
– Transport, régie, défraiements
– Moyens techniques
– Laboratoire
– Assurances et divers.
– Les frais généraux
– Les imprévus

Jours 16 à 18 : L’aspect juridique.
1/ Les contrats d’auteur.
– Le contrat d’option.
– Propriétaire de l’idée originale, quels pouvoirs ?
– La notion de cession de droits d’auteur. Qu’est-ce que c’est ?
– Les droits moraux et les droits patrimoniaux. Les droits voisins. Les atteintes aux droits d’auteurs.
– La durée des droits et le domaine public. L’étendue de la cession et les exploitations cédées.
– La propriété d’une œuvre et son usage.
– L’œuvre de commande : écrire pour une bible que l’on n’a pas écrite : qu’est-ce que ça change ?
– Le contrat au forfait ?
– Le rôle des sociétés de gestion collective (SACD, SCAM)
– les rémunérations : minimum garanti, forfait, RNPP.
– Les accords professionnels.
2/ Les autres contrats de la production.
– le contrat d’artiste-interprète : droits voisins du droit d’auteur et le contrat d’engagement,
– le contrat de droits musicaux et leur gestion (musique originale / musique préexistante),
– le droit à l’image,
– le contrat d’assurance et la garantie de bonne fin : le rôle de assureur,
– le contrat des techniciens,
– le contrat d’achat de droits de télédiffusion,
– le contrat de coproduction / coproduction financière ou technique et artistique / coproduction étrangère (les accords de coproductions),
– le contrat vidéographique,
– le contrat de prestations de services,
– le contrat de production exécutive,
– le contrat de distribution en salles,

Jours 19 & 20 : L’aspect financier
– la gestion des salaires,
– l’échéancier de trésorerie,
– l’escompte des contrats,
– l’étude des différents postes du devis,
– Les chefs de poste, leurs équipes et leurs responsabilités,
– Le mandat de distribution salle, le mandat de ventes internationales, le mandat de vente vidéo.

Jours 21 & 22 : Cinéma : Agrément / Visa / RPCA
– Montage du dossier d’agrément des investissements et agrément de production (long métrage cinéma),
– Les autres montages de dossiers de financement,
– Obtention du visa d’exploitation,
– Le Registre Public du Cinéma et de l’Audiovisuel.

Formatrice

Myriam Marin-Célibert, directrice de production expérimentée.

Méthode pédagogique

Travail sur un vrai film de long métrage qui sert de base à l’apprentissage et constitue à la fois les travaux dirigés permettant de s’approprier outils et méthodes de la direction de production.
Tout au long des 22 jours de cours, des temps sont réservés pour une application concrète et constante des acquis.

Matériels utilisés

Chaque stagiaire travaille sur son propre ordinateur, la salle de cours étant équipée de prises et de WiFi.

Formation CDFCP

Références stage

25554

Dates et lieux

PARIS BOURSE

02/01/2020 au 15/02/2020

Prix : 6160€

Durée

22 jours (154 heures)

Max personnes

8

CatégoFinancer sa formationrie

Perfectionnement / Spécialisation