2

Les 30 phrases à ne surtout jamais prononcer pendant un casting !

casting
 

Les 30 phrases à ne surtout jamais prononcer pendant un casting !

Pour un comédien, qu’il soit apprenti ou confirmé, le casting est un endroit essentiel et récurrent de la carrière et du quotidien professionnel.
Jeune ou moins jeune, on en arrive vite à aller passer des castings comme on va prendre un café au bar. C’est une habitude, une nécessité, cela peut même devenir une drogue ou un simple lieu de rencontres.

Et puis on le sait bien, un casting, cela ne réussit pas à tous les coups.
C’est plutôt l’inverse qui est la règle. Il faut donc faire montre de patience, de conviction, voire de courage. Il faut en faire beaucoup. Plusieurs chaque jour. Autant qu’on peut. Jusqu’à ce que nos jambes, les premières, crient stop.

Ça tombe bien, des castings, ce n’est pas ça qui manque.
A Paris, c’est bien simple, certains jours, les immeubles en sont pleins. À tout moment du jour et de la nuit les lumières s’allument, les flashes crépitent, les vieux parquets de chêne craquent sous les pas des artistes, comédiens, mannequins, premiers rôles et seconds couteaux pour lesquels le loyer n’attendant pas, toute occasion fait ventre, tout pari est nécessité, toute tentative même désespérée, bonne à prendre.

Mais aussi nécessaire et incontournable qu’il soit, le casting n’en n’a pas moins ses lois, ses codes, ses rites. Tel un monde parallèle, un continent oublié, une planète lointaine, il réclame une connaissance pointue et un respect total, l’obligation de suive ses chemins tracés, ses rituels et de ne pas sortir de ses routes sinueuses gavées d’ornières.

Seulement voilà, comme toute langue, le casting doit s’apprendre, se pratiquer, jusqu’à devenir une seconde peau. Et si, pour les vieux routards qui s’y croisent, il est une routine, presqu’un instinct, les jeunes loups qui s’y aventurent, doivent garder à l’esprit que si on peut s’y voir offrir le début d’une carrière, on peut aussi y enterrer précocement un avenir.

Ainsi donc, pour ceux d’entre vous qui n’ont pas encore fait du casting leur morne quotidien, pour ceux qui ne découpent pas encore leurs journées en métro, casting, dodo, voici un petit florilège de phrases à ne jamais prononcer face un directeur de casting.

De ces phrases assassines, qui vous envoient illico dans l’abîme, surtout lorsque, à 19h27, la personne qui vous fait face voit en vous le trente troisième Indiana Jones ou la vingt septième Amélie Poulain de la journée et dont les tympans épuisés ne pardonneront plus à quiconque de les avoir heurtés une fois de trop, en tout cas, jusqu’au casting du lendemain.

Donc, pendant un casting, ne dites jamais …

1/ Je sais pas vous, mais moi, des casting, je pourrais faire que ça !

Super ! Vous êtes un bon client. Toujours le sourire aux lèvres, vous passez les scènes avec facilité, vous sortez après avoir serré les mains à tout le monde comme à votre arrivée. Soit. Mais je vous rappelle que le but ce n’est pas de faire carrière dans le casting.

2/ Va falloir décaler un peu, la première semaine de tournage, je suis à Courchevel.

Si vous ne pouvez vraiment pas déplacer vos vacances à Courchevel, avouez que, en tant que baby-sitter, vous êtes dans les bagages de cette actrice super bankable qui vient d’avoir un bébé et qui va tenir justement le premier rôle du film pour lequel vous passez un casting…

3/ J’aurai un chauffeur rien qu’à moi ou vous m’envoyez un Uber ?

On risque de ne vous envoyer ni un chauffeur, ni un Uber mais d’aller plutôt vous envoyer vous faire …

4/ Sur mon dernier tournage, j’ai pété la gueule à c’connard.

De un : le cinéma est une grande famille, de deux : vous avez peut-être en face de vous quelqu’un de la famille de celui à qui vous avez réglé son compte, de trois : ne dites ça que si, visiblement, vous êtes le plus costaud du casting.

5/ C’est payé en heures ou en cachets ?

Si vous ne savez pas ça, venez faire un stage chez nous, on vous expliquera.

6/ Vous en avez pas marre de caster tous ces cons ?

Quand on parle de cons, attention à l’effet boomerang.

7/ Ce réal ? je l’déteste.

Tout le monde le déteste. Personne ne le dit. Maintenant, c’est vous qu’on risque de détester.

8/ Attendez une seconde, on m’appelle pour un autre casting.

En disant ça, on risquera de ne bientôt plus vous appeler pour aucun casting.

9/ J’suis prêt à tout pour ce boulot.

Un peu comme tous les autres candidats qui sont passés avant vous depuis ce matin et tous ceux qui vous regardent d’un sale air dans le couloir et qui attendent leur tour.

10/ J’ai jamais tourné, mais craigniez rien, j’apprends vite.

Puisque vous apprenez vite, leçon du jour : n’avouez jamais que vous n’avez jamais tourné.

11/ Stanislav qui ?

Ski.

12/ Ben, z’avez qu’à lire, c’est sur mon CV.

J’ai envie de vous dire : Ben z’avez vu la porte par où vous êtes rentré ? C’est aussi celle par où z’avez qu’à sortir.

13/ J’ai un super casting qui commence à l’autre bout de Paris, y’en a encore pour longtemps ?

14/ Ah bah non, désolé, 15 minutes, c’est pas vraiment un retard…

1 minute, c’est déjà un retard.

15/ Ah putain… Fils de pute… Ah merdeuuu…. Nique ta mère… Bordel à cul…

Ou bien vous êtes déjà soigné pour un syndrome Gilles de la Tourette ou bien vous avez beaucoup plus de chances de succès en vous lançant dans le rap.

16/ Ah j’le kiffe grave le premier rôle. Vous savez s’il est toujours avec l’aut’ mocheté qui fait des défilés, là …?

Oublie. La liste d’attente pour le premier rôle est si longue qu’il vaut mieux se rabattre sur le second rôle, voir, sa doublure qui n’est pas mal non plus.

17/ Désolé, j’peux pas tourner le matin, je bosse.

Si vous avez trouvé du travail, oubliez ce métier de chômage.

18/ Vous voulez quoi ? Que j’apprenne le texte, là, maintenant, pour faire la scène ? … Attendez, faut qu’j’appelle mon agent…

“faut que j’appelle mon agent” c’est le début de l’impro ?

19/ Nue, ça me dérange pas. Mais pour les scènes habillées, je préfère avoir une doublure.

A votre place, je prendrai mes clics et mes clacs et je partirai de ce casting au plus vite.

20/ Je préfère pas parler au réalisateur avant, ça m’fait perdre mes moyens.

Il faut savoir qu’en France c’est très souvent (toujours, en fait) le réalisateur qui parle à ses acteurs et que pour être tranquille de ce côté-là, il faut être une très très très très très grosse star américaine, ce qu’apparemment, vous n’êtes pas encore sinon, vous ne feriez pas ce casting…

21/ Non, j’ai aucune question, non, pourquoi ? Ben pourquoi ?… Pourquoi ? …Pourquoi ?

Ben passque, passque, passque, passque, passque.

22/ Et sinon, directeur de casting, c’est bien payé ?

Beaucoup moins que ça devrait pour entendre ce genre de réflexions à longueur de temps.

23/ Si la cantine n’est pas sans gluten, comptez pas sur moi.

Qund vous serez Taylor Swift vous pourrez, comme elle exiger de trouver chaque matin dans votre loge un grand caramel latte glacé ainsi qu’un café glacé avec du lait de soja, le tout impérativement en provenance de chez Starbucks.

24/ Non, arrêtez. Je supporte pas qu’on me donne des indications !

Est-ce que vous êtes satisfait des scènes que vous jouez devant le miroir de votre salle de bans ? Il va falloir vous y faire, l’étape au-dessus, ce sont les indications.

25/ Si j’ai pas le rôle, je pourrai venir quand même sur le plateau ?

Ne me dites pas que vous préféreriez le contraire !

26/ Qui c’est qu’a écrit cette scène ? c’est nul.

Le réalisateur. Vous êtes dans la merde.

27/ C’est vrai c’qu’on dit sur le réal, il boit pas une goutte d’alcool ?

Je sais c’est de plus en plus rare mais il va falloir vous y faire. On ne fume pas sur le plateau, on ne fait pas de rail au maquillage, on ne tourne pas bourré. C’est chiant, le cinéma.

28/ Ah bah bien sûr que j’parle anglais, j’ai mon bac.

Vos 12/20 au bac vont-il vous permettre de donner la réplique à Paul Giamatti dans un épisode de la saison 4 de Billions ? Sinon, vous pouvez toujours monter un dossier pour vous perfectionner en anglais audiovisuel, c’est une de nos spécialités !

29/ Quoi ? Faire une impro ? Comme ça, sans prévenir ? J’suis pas très chaud… Vous avez un texte ?

Absolument. Tenez, sur la feuille c’est écrit : impro.

30/ Mon plus grand défaut ? J’suis un perfectionniste.

Cette phrase fait partie des 10 phrases à ne jamais prononcer quand on fait un entretien d’embauche. Vous venez d’en faire la trentième phrase à ne pas prononcer quand on passe un casting !

image_pdfPDF

Comments 2

  1.  

    Hello C’est bien pourquoi on fait parfois appel à de belles Ukrainiennes ou Russes quitte à faire le doublage français après si la fille a trop d’accent, au moins elles sont très belles et elles parlent quand on leur demande !

  2.  

    C’est qui arrive quand on fait des productions qui attirent les blaireaux, les velléitaires, les ados boutonneux qui veulent “passer à la télé” et les amateurs de téléréalité.

    Faites une œuvre d’Arthur Miller et vous n’aurez pas ce type de public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *