Jerry Lewis… le roi des formateurs!

jerry lewis formateur
 

Si on se souvient tous de Jerry souffre-douleur, L’increvable Jerry, Jerry chez les cinoques, ou encore Jerry la grande gueule, il est un de ses rôles que le grand public a totalement oubliés, un des rôles phare du Jerry Lewis des années soixante, celui de Jerry, apprends-moi le cinéma.

Car Jerry Lewis, en plus d’avoir été un génie du 7è art, tour à tour comédien, réalisateur, auteur, compositeur, chanteur, producteur, fut également dans les années soixante un fabuleux formateur.
Enseignant à l’USC (University of Southern California) en plein Los Angeles, à 20 minutes à peine d’Hollywood, il transmit avec une passion sans égal, à des pelletées de futurs cinéastes, (parmi lesquels se trouvaient Georges Lucas et Steven Spielberg) un savoir-faire, un goût, une impertinence, une éthique, toutes ces choses qui sont si difficiles à toucher dans les livres.

C’est cela, justement, que nous cherchons sans cesse lorsque nous faisons appel à des professionnels, non pas de l’enseignement, mais des pratiques qu’ils transmettent.

La formation, encore elle. Et quoi de mieux pour apprendre qu’un professionnel de la profession, surtout quand devant les élèves se tient un génie.

Alors, bon, il faut bien se rendre à l’évidence, les génies ont, de nos jours, pour la plupart d’entre eux, un emploi du temps très chargé et il est plutôt difficile de les booker, même si nous nous y employons ardemment.
Néanmoins, juste après les génies, il y a les artistes de grand talent. Eux, sont plus abordables et c’est en priorité à eux que nous faisons appel chez Dirprod Formations.
Car nous pensons que la meilleure recette pour faire une session de formation réussie c’est : des artistes, des techniciens et des producteurs talentueux face à des stagiaires motivés et curieux. Rien de meilleur.

Lorsque des génies s’en vont rejoindre les étoiles, d’autres viennent prendre leur place. Les sièges ne restent jamais vides très longtemps.
Jerry Lewis s’en est allé en laissant derrière lui des œuvres qui dialogueront désormais éternellement avec les générations futures.

Puissent nos sessions de formations avoir la chance de croiser des génies tels que lui.


Un petit extrait d’une de ses classes à l’USC, dans les années soixante.


image_pdfPDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *