Dirprod Formations

Du producteur au créateur, apprendre à parler musique… pour mieux accorder ses violons !

Projet musical

Vous pouvez être amenés, dans le cadre de votre activité, à gérer un projet musical.

Réalisateur pour le choix d’une bande son, publicitaire pour la campagne d’un produit, directeur de production, etc.

Or, dans un tel cas de figure, aimer la musique ne suffit pas.

Qu’ils soient chef d’orchestre, compositeur, arrangeur, ou musicien, ils utilisent tous un vocabulaire spécifique, et décrire une intention, justifier un choix, orienter une demande, organiser une production exige de vous une compréhension, presqu’une philosophie dont vous ne pourrez faire l’économie en pareille situation.

C’est pour acquérir cette fameuse lucidité musicale, pour avoir accès à cette “planète musique” sur laquelle on pense parfois à tort  pouvoir marcher sans peine, que nous avons fait appel à un spécialiste du genre, compositeur, arrangeur et familier depuis plus de trente ans du microcosme musical.

Durant trois journées, ce maître des clefs s’emploiera à faire disparaître les ombres et tomber toutes les peurs pour que ceux qui doivent parler musique dans un projet industriel, puissent, à la fin, comprendre et maîtriser le choix musical.

 

POINTS FORTS

Apprendre à savoir communiquer avec les musiciens et les professionnels du son, dans le cadre de productions cinématographiques, radiophoniques, théâtrales et audiovisuelles.

PUBLIC CONCERNÉ

Producteurs, directeurs de production, réalisateurs, scénaristes, publicitaires et tout autre professionnel étant amené à travailler avec des musiciens, des compositeurs, des arrangeurs durant le temps d’une production cinématographique, publicitaire, musicale, audiovisuelle ou un spectacle.

PRE-REQUIS

Aucune compétence préalable n’est nécessaire.

OBJECTIFS

– Développer un vocabulaire spécifique au métier de l’apprenant.
– Maîtriser de nombreuses expressions idiomatiques.
– Mieux comprendre le monde de la musique.

 

 

Programme

 

Jour 1

Introduction générale

La première journée sera consacrée à l’acquisition d’un vocabulaire spécifique au son, à la musique et à l’image, afin de communiquer de la meilleure manière au cours de la production audiovisuelle.

Matin
– Le vocabulaire technique.
– Découverte, étude et compréhension.
– Apprendre à écouter.
– Décrire une oeuvre pour pouvoir communiquer c’est acquérir un vocabulaire spécifique : – Comment parler de musique Baroque, de Jazz, de musique Romantique, de musique contemporaine ou de Rock ?

A chaque époque son vocabulaire et ses formes.
– Décrire une oeuvre (vocabulaire, style…)
-Oeuvre courte/ une oeuvre longue (forme et structure)

Après-midi
Les instruments, particulièrement dans le monde de la musique de film sortent de la culture Européenne.

Ils nous font voyager dans l’espace et le temps. Comment les reconnaître ?

– Les instruments Les termes spécifiques à l’enregistrement, au mixage et à l’image, souvent mal connus sont nécessaires pour exprimer ses idées et les réaliser au mieux.
– Mixage et enregistrement
– Vocabulaire cinématographique

Jour 2

Les rapports de l’image et du son.

Chacun sait que la musique influe la perception de l’image, mais de quelles manières.

– Une présentation d’extraits de films et de commerciaux permettront aux stagiaires de préciser leurs connaissances dans ce domaine.

Matin

A l’aide de films, et d’éléments sonores les stagiaires pourront découvrir les relations entre image et son. -Rôle de la musique, rôle des bruitages.

-Etudes d’extraits de films avec diverses illustrations sonores

Après-midi

Les stagiaires tenteront de réaliser une illustration sonore en respectant un cahier des charges défini préalablement.

-Mise en situation
-Expériences de sonorisation

Jour 3

La production

– Grâce aux acquis des sessions précédentes seront abordés les problèmes spécifiques à la production musicale et à la direction artistique.
– Est-il préférable de choisir une musique existante, une musique d’illustration ou une musique originale ?
– Les synthétiseurs sont-ils préférables à la musique vivante ?
– Quels sont les avantages ou les inconvénients de l’un ou de l’autre ?
– Organiser des séances d’enregistrement est parfois compliqué, comment s’organiser ?

Matin

Organiser la production musicale.

– Musique originale ou non ?
– L’ enregistrement de musique vivante,
– La M.A.O.
– Les musiciens ; arrangeurs ; ingénieurs du son ; preneur de son,  bruiteurs , copistes, chef d’orchestre …
– Plannings et séances d’enregistrement
– Coût, salaires, droits d’auteur, droits d’interprète, édition musicale.
– Gérer les problèmes

Après-midi

Direction artistique

-Aider le réalisateur et le musicien.
– Monter sur la musique ou faire de la musique sur le montage ?
– Comment faire un bon « brief » .
– La psychologie du compositeur.
– Comment demander des modifications et répondre aux attentes u client. ?
– QCM d’évaluation et questions diverses.
– Problèmes spécifiques aux projets des stagiaires.

 

Modalités de mise en oeuvre :

* Durée totale : 21 heures – 3 jours
* Date du stage : du 2 au 4 mai 2017
* Lieu de formation : Paris (75011)
* Coût de la formation : 840 € (non assujetti à la TVA)

Prochaines sessions : du 8 au 10 novembre 2017

Le financement peut être assuré en totalité par l’Afdas ou tout autre OPCA, si les conditions d’éligibilité sont remplies.

Votre formateur : Hervé Postic

Contactez-nous :

infos@dirprodformations.fr