Dirprod Formations

Du court au long : développer son projet de long métrage

Que l’idée d’un long métrage vienne d’une image forte, d’un instinct, d’une phrase, d’une personne croisée dans la rue ou même d’un court métrage précédemment écrit par l’auteur lui-même, la difficulté à laquelle se trouvent fréquemment confrontés les scénaristes est le développement.

On le sait, la recette n’est pas d’étirer son court métrage – ou son pitch de cinq lignes – pour le faire tenir sur 90 minutes. C’est autrement plus compliqué, subtil, long. Et parfois fastidieux. Nombre de projets abandonnés sur la route à force d’essoufflement…

La méthodologie proposée par Elie-G. Abécéra propose à l’auteur d’apprendre à se « nourrir » pour avoir accès à un corpus intime, mais très concret lui permettant de composer très rapidement une histoire (cette histoire), à travers une série de cours magistraux orientés sur quatre points cardinaux que sont : l’arène, la thématique, les personnages et le conflit interne.

Enfin, nous analyserons les promesses de l’éventuelle proposition dramatique afin de la développer, enfin, augmentée de ce qu’a appris le stagiaire à partir de son propre développement.

Objectifs

Le travail sur un projet personnel est ce qu’il y a de plus impliquant, de plus responsabilisant pour un stagiaire. C’est assurément la manière la plus motivante d’apprendre.

Tout au long de cette formation, Elie-G. Abécéra accompagne les stagiaires auteurs et les fait avancer sur leurs scripts, en échangeant avec eux, en les aiguillant, en les guidant dans l’application concrète des notions apprises, en les mettant en phase avec leur propre monde, en les encourageant avec bienveillance.

Chaque retour est effectué en classe par le formateur. Chaque auteur participant reçoit sur son projet des pistes de réflexion ainsi qu’un objectif à atteindre pour le rendu suivant.

Publics visés

– Scénaristes débutants.
– Scénaristes avancés, en vue de perfectionnement.
– Scénaristes professionnels désireux d’entamer un projet personnel.

 

Modalités

Les conditions générales dans lesquelles la formation est dispensée, notamment les moyens pédagogiques et techniques sont les suivantes :

– Formation de 10 jours (70 heures) dispensée sur deux fois une semaine (5 jours ouvrés chaque).

– Pré-requis : les participants doivent avoir un projet personnel de long-métrage, à partir d’un court-métrage, mais le stagiaire peut se présenter avec un simple pitch ou… juste une envie.

– A l’issue de la formation, une attestation sera délivrée au stagiaire. Le formateur évaluera les notions scénaristiques apprises par le stagiaire.

Programme

 

JOUR 1 – Rappel des fondamentaux

MATIN

– Court métrage ≠ long métrage
– Structure d’un long métrage
– 3 actes
– 22 points de Truby

APRES-MIDI

– Le voyage du Héros (Campbell)
– Rappel de ce qui est constitutif de l’intrigue :
– proposition dramatique
– proposition thématique
– story B & intrigues secondaires
– conflit interne
– Rappel de ce qui est constitutif de la thématique :
– la symbolique
– le point de vue
– l’ancrage

 

JOUR 2 – Le projet de départ (1)

MATIN

Explication de la méthodologie
– Analyse de son projet de départ
– Prendre du recul
– Faire son deuil et ses choix
La note d’intention comme outil de fabrication du script:
– Fondamentaux
– La note d’avant écriture

APRES-MIDI

  • Travail d’analyse encadrée :
    • Visionnage de trois courts métrages
    • Recherche sur les possibles thèmes de ces films (un au choix du stagiaire)
    • Confrontation des réponses des stgiaires, brain storming général
    • Retours et commentaires du formateur

 

JOUR 3 – Le projet de départ (2)

MATIN

  • Les stagiaires, tour à tour, font lecture à l’ensemble de la classe de leur court métrage
  • Travail d’analyse personnelle (sur table) des participants écoutants : leurs conclusions seront apportées le lendemain

APRES MIDI

  • Mise en pratique de la méthodologie de la veille (auto-analyse du projet, prénote d’intention) :
    • Recherche et extrapolation sur les possibles thèmes des courts métrages des stagiaires (travail personnel en classe, chacun travaillant sur son propre projet)

 

JOUR 4 – Le projet de départ (3)

  • Confrontation des réponses de la veille des stagiaires : chacun expose à la classe ses découvertes/pré-conclusions
  • Brain storming général : permettant aux stagiaires de parler des projets des autres, leur faisant découvrir des aspects encore inconnus d’eux (thématiques possibles, pistes d’histoires, etc)
  • Retours et commentaires du formateur

 

JOUR 5 – LES PERSONNAGES (1)

MATIN

LES PERSONNAGES :
– Bréviaire de psychologie, de psychanalyse
– Archétypes
– Symbolique
– Perversions
– Faiblesse et besoin
– Conflit interne
– L’état du « moi »

APRES-MIDI

  • Travail d’analyse encadrée
    • A partir de faits divers découpés dans des journaux, isoler et caractériser les personnages
    • Chercher / inventer une motivation principale, une motivation secondaire
    • Tracer une arche narrative psychologique (conflit interne)
    • Confrontation des réponses des stagiaires, brain storming général
    • Retours et commentaires du formateur

 

JOUR 6 – Les personnages (2)

Expérimentation sur son propre projet :

  • Mise en pratique de la méthodologie de la veille :
    • Recherche et extrapolation sur les possibles exploitation des personnages du court métrage du stagiaire pour un long métrage
      • Définition et bible du protagoniste
      • Définition, création éventuelle du protagoniste et bible
      • Définition des rôles secondaires (cas du film choral, alliés, faux alliés, etc)
  • Retours et commentaires du formateur
  • Confrontation des réponses des stagiaires, brain storming général

 

JOUR 7 – L’arène (1)

MATIN

– Exploration du Lieu et de la Loi
– Faire ses recherches
– « Faire ses courses »
– Argumenter
– La symbolique
– L’arène comme un Personnage

APRÈS-MIDI

  • Travail d’analyse encadrée
    • Visionnages d’extraits de courts métrages
    • Décrypter les arènes, les décrire
    • D’après une proposition dramatique imposée (thème + personnage), imaginer l’arène la plus propice. Décrire, écrire, essayer.
    • Confrontation des réponses des stagiaires, brain storming général
    • Retours et commentaires du formateur

 

JOUR 8 – L’arène (2)

  • Travail d’analyse encadrée (travail sur table, chaque stagiaire sur son projet)
    • Inventer, choisir, décrypter les arènes, les décrire
    • Organiser ses recherches de documentation
    • Proposer deux ou trois arènes, pour l’arène la plus propice à son projet.
  • Retours et commentaires du formateur
  • Confrontation des réponses des stagiaires, brain storming général

 

JOUR 9 – Le document de développement (1)

  • Au terme des ces trois jours de travaux dirigés, les stagiaires ont en leur possession une interprétation personnelle et nouvelle de leur projet :
    • D’une pré-galerie de personnages
    • D’une ou plusieurs arènes
    • D’un ou plusieurs thèmes
  • Travail sur table personnel : l’idée est maintenant de travailler sur un document plus abouti comprenant la compilation des données recueillies : choix de l’arène, des personnage, du thème définitifs, afin d’en dégager une première ébauche d’histoire, sous forme de synopsis.

 

Jour 10 – Suite de l’atelier d’écriture

Suite de l’atelier d’écriture, puis, rendu des travaux, les auteurs expliquant les pistes qu’ils vont maintenant suivre.

  • Retours et commentaires du formateur

 

En fin de stage : CONCLUSION

 

– Bilan général sur les travaux en cours des stagiaires.

– Conclusions et pistes de retravail pour l’avenir : points faibles, points forts.

 

Les travaux dirigés

Les travaux dirigés porteront à chaque fois sur l’expérimentation des concepts enseignés, le plus souvent l’après-midi même, sous forme d’exercices sur table donnés par le formateur, les stagiaires travaillant le plus souvent en équipe.

Les stagiaires par ailleurs travaillent également sur leur projet personnel, seul, cette fois, en cours.

Les retours sur le travail personnel sont donnés en classe, avec les commentaires du formateur.

 

Modalités de mise en oeuvre :

* Durée totale : 70 heures – 10 jours
* Dates du stage : du 16 au 27 octobre 2017
* Lieu de formation : Paris (11è)
* Coût de la formation : 2800 € (non assujetti à la TVA)

Prochaines sessions :  2018

Le financement peut être assuré en totalité par l’Afdas ou tout autre OPCA, si les conditions d’éligibilité sont remplies.

elie-abecera

Votre formateur : Elie-G. Abécéra

Contactez-nous :

infos@dirprodformations.fr

À propos d’Elie-G. Abécéra

Elie-G. Abécéra anime des stages de formation autour du scénario pour Mille Sabords Formations (Truby, Krivine, etc.), à l’ESAV de Toulouse, à l’école Louis Lumière, à l’Ecole de la Cité (Luc Besson), au CEFPF, ou encore au Cifap ou à Valence pour Scénario au Long Court. Il est intervenu en Haïti, à Pétionville, avec le concours de l’Ambassade de France (Marie Lusteau) pour suivre l’écriture de projets de long métrages. Il intervient également ponctuellement pour Pôle Emploi (« Parcours pitch »), ainsi que pour des festivals renommés : Festival International des Scénaristes de Valence (Workshop Bibles TV), Festival de  Cannes (La Nuit Blanche du Scénario : 6 scripts en panne, 6 auteurs, une nuit pour les débloquer).

Scénariste depuis 25 ans, il a travaillé en télévision à l’écriture de plusieurs sitcoms, feuilletons ou mini-séries, dont notamment, Extrême Limite (Marathon Prod.), Seconde B, Tam Tam Club et Les Années Décibels (Flach Films /F2), En garde à Vue (Blue Dalhia Productions), Manatea : les Perles du Pacifique (Gaumont TV / TF1), La Cage (Hamster Production/TF1), Zone Reptile (Morgane Prod / ARTE) ou encore Par Amour dans la collection Verdict (Série Limitée / M6).

Il est également co-auteur de la série Affaires Familiales (bible, concept, épisodes) pour TF1 et Téléimages, et de la série C.Com.Ç@ (F2/Dargaud Marina/Bel Ombre Films), prix de la meilleure fiction jeunesse à Luchon.

Il travaille actuellement sur trois longs-métrages cinéma, dont Pyramide chez Nebo Productions qu’il va également réaliser, et Courir après un Funambule pour Les Films de la Butte.